L’héraldique est une discipline à part entière, dont la signification en généalogie est très importante. Si vous avez, dans votre arbre généalogique, des ancêtres nobles, bourgeois ou chevaliers, vous devrez passez par l’héraldique. L’analyse des armoiries de vos ancêtres peut s’avérer cruciale dans la compréhension de l’histoire et des origines de votre famille.

Qu’est-ce que l’héraldique ?

Héraldique exemple de blason

L’héraldique est la science des blasons, l’étude des armoiries et des emblèmes d’une famille ou d’un lieu. C’est donc une branche intermédiaire entre l’histoire et la généalogie. Elle permet de comprendre les origines d’une famille, l’image que celle-ci souhaitait renvoyer, ses alliances ou sa devise. De nombreux termes techniques se distinguent en héraldique : blason, emblème, écu, armes, armoiries, sceau, etc. Leur emploi n’est d’ailleurs pas toujours bien établi et ils sont parfois utilisés à tort ou à raison. Nous ne pourrons pas résumer en un article l’étendue de cette discipline, mais nous pouvons en donner un bref aperçu illustré d’un exemple concret.

Qu’est-ce qu’un blason ?

A l’origine, le terme blason désigne un bouclier armorié, c’est à dire un écu sur lequel sont dessinées les armes d’une famille. Ces armes, qui peuvent être détaillées à l’écrit, sont un ensemble de motifs et de couleurs qui représentent cette famille. Des ornements peuvent également s’ajouter autour du blason, comme des cimiers ou des tenants. Ensemble, ils forment un tout : les armoiries. Ces armoiries comprennent donc le blason, l’écu et ses armes, les ornements et éventuellement un slogan ou une devise familiale.

Quelles sont les règles de l’héraldique ?

Les règles héraldiques sont simples et doivent toujours être respectées :

Couleurs des blasons en héraldique
  • Les 6 couleurs en héraldique : les métaux or et argent, puis les émaux gueules, azur, sable et sinople. Ce sont les couleurs principales qui équivalent au jaune, blanc, rouge, bleu, noir et vert. D’autres couleurs peuvent exister mais elles sont plus rares.
  • On ne peut pas : superposer deux teintes d’une même couleur, ni superposer métal sur métal ou émail sur émail.
  • La forme de l’écu est libre, même si l’on utilise traditionnellement la forme d’un bouclier. Les figures qui s’y trouvent doivent y être réparties selon des règles précises.
  • Le blason doit pouvoir être décrit dans le langage héraldique et ce blasonnement doit donc permettre de le redessiner sans erreur.
  • Les partitions ou divisions de l’écu sont à utiliser avec modération.

Comment analyser un blason familial ?

L’analyse d’un blason peut s’avérer cruciale dans l’élaboration d’un arbre généalogique. L’héraldique est donc une vraie discipline et sa signification peut avoir une réelle importance dans votre généalogie. Prenons l’exemple de la famille Louvel. Grande famille d’origine normande qui a donné plusieurs branches illustres en France, en Angleterre et aux États-Unis : Louvel, Lupel ou encore Lowel. Jadis, le L final n’était pas prononcé, ainsi certains Louvel et Louvet partagent aussi des origines communes. Louvel est un surnom : « comme le loup », donné au XIe siècle à un ascendant turbulent. Les armes des Louvel sont décrites ainsi dans la plupart des ouvrages, en particulier pour la branche picarde : D’or, à 3 hures de sanglier arrachées de sable.

Sceau héraldique
Blason de la famille Louvel

Comme nous pouvons le voir, l’héraldique possède son propre vocabulaire qu’il est important de bien comprendre. Ici, outre les couleurs que nous avons évoquées plus haut, il est question de hures de sanglier arrachées. Il s’agit simplement de têtes de sanglier seules (arrachées ou séparées de leur corps). La base est jaune, d’or, et les têtes sont noires, de sable. Leur disposition n’est pas précisée, il aurait néanmoins pu être indiqué 2 et 1, pour deux têtes en haut et une en bas.

L’héraldique a-t-elle une signification en généalogie ?

L’étude du blason ou des armoiries d’une famille peut avoir une importance capitale en généalogie. Voyons maintenant une manière d’analyser les armoiries des Louvel :

Héraldique armoiries signification

1. Le heaume d’un gentilhomme de trois races, donc anobli depuis plus de trois générations, surmonté d’un cimier représentant un cygne, symbole de la grâce et de la sincérité.

2. Les supports représentant deux licornes saillantes, symboles de chasteté, de pureté et de noblesse d’esprit. Cet animal fantastique est aussi très présent dans les armoiries anglaises.

3. Le blason, ici de forme française moderne. On y trouve le courage et l’intrépidité du sanglier, la richesse, la force et la pureté de l’or, et la modestie du sable.

4. Le collier formant un double bouquet de plumes et deux serpents symboles de prudence.

Les armoiries des Louvel sont très élaborées. Elles sont surmontées d’un heaume de gentilhomme de trois races uniquement porté par les familles anoblies depuis plus de trois générations. La licorne, quant à elle, est un animal fantastique peu utilisé avant le XIVe siècle, cette représentation daterait donc plus vraisemblablement d’entre le XIVe et le XVIe siècle.

héraldique signfication heaumes généalogie
Extrait de L’Encyclopédie – Blason ou Art Héraldique, Diderot et D’Alembert, 1751-1780

Demander une étude héraldique

Une étude héraldique peut s’avérer longue et difficile à réaliser. Parfois, il n’existe pas non plus de représentation connue des armes d’une famille mais seulement sa description écrite. Vous pouvez alors faire appel à nos services pour l’étude héraldique de vos blasons ou pour dessiner vos armes ou armoiries familiales. Contactez-nous pour plus de renseignements, nous serons ravis de faire revivre les couleurs et l’emblème de votre famille.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X

    Facebook      Twitter      Instagram
    Ma-Généalogie.net - Membre de l'Union Professionnelle de Généalogistes - RCS de Rennes - Contact - Mentions légales - CGV

    Région Bretagne      France Archives      Notaires      Heredis      Annuaire      Upro-G      APG